Des projets inspirants qui ont vu naissance au Carrefour Jeunesse Emploi Saint-Hubert

Un des volets que nous avons ici au Carrefour c’est de l’accompagnement au prédémarrage de projets entrepreneuriaux. Concrètement, ce que nous faisons c’est d’accompagner les jeunes adultes au tout début du processus, lorsqu’ils ont une idée, afin de leur permettre de la développer et de la clarifier. Par la suite, c’est avec l’un de nos partenaires œuvrant en entrepreneuriat dans l’agglomération de Longueuil qu’ils poursuivront leur parcours. Notre mission est donc d’accueillir leurs idées de départ et de les faire cheminer en les questionnant et en leur fournissant des outils qui leur permettront de construire une base solide. Au fil de ces rencontres, ils apprendront à se connaître et surtout à déterminer s’ils ont un profil d’entrepreneur.

Plusieurs projets inspirants ont abouti au fil des années et ce mois-ci, nous vous présentons celui d’une jeune femme de 31 ans qui a décidé d’ouvrir le tout premier Club d’échange de vêtement sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021.

Originaire de Saint-Hubert Sonia Ostafichuck est venue nous rencontrer en avril 2021 avec une idée précise : celle de se lancer en affaire. Son but : conscientiser les gens à la surconsommation, tout particulièrement en ce qui concerne la mode.

Voici donc notre entrevue éclaire avec la propriétaire du Club Flavie.

Sonia, où as-tu entendu parler du Carrefour jeunesse-emploi Saint-Hubert

Je participais aux réunions du comité d’environnement des jeunes écolos de Saint-Hubert et j’ai rencontré Annie Nobert qui occupe le poste de conseillère au développement de projets au Carrefour.

D’où vient l’idée d’un Club d’échange de vêtement?

J’organisais des soirées d’échanges de vêtements avec mes amies depuis quelques années et j’avais envie de le faire à plus grande échelle. J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour les entrepreneurs.

Quels étaient tes objectifs en venant nous rencontrer?

J’avais besoin d’aide pour structurer mes idées et mettre en place mon projet. J’avais besoin d’outils en comptabilité pour, par exemple, m’aider à faire un budget. J’avais également besoin d’accompagnement pour trouver un local commercial, etc.  

Quels outils as-tu retirés de la ta visite chez nous?

La première chose, c’est que ça m’a donné confiance en moi et en mon projet. C’était comme si en partant on m’avait donné une approbation. Ça m’a également permis de me structurer et de clarifier ma pensée parce que Annie me donnait des devoirs, j’avais donc l’impression d’avoir des comptes à rendre à quelqu’un. Ça m’a également donné accès à une personne avec qui brainstormer que ce soit pour le lancement ou pour mes recherches quant à mon futur local.

Quelle est la suite pour toi ?

Aujourd’hui j’ai 18 clientes membres et en moyenne une visite par bloc d’heure d’ouverture. La suite logique c’est donc de me faire connaître, car je suis convaincue qu’il y a beaucoup de personnes qui gagneraient à venir nous visiter.

Pourquoi conseillerais-tu aux jeunes de 16 à 35 ans de venir nous rencontrer?

Pour mettre de l’action dans leur projet, pour le rendre vivant! Des fois, on a juste besoin d’un petit coup de pouce pour se lancer et c’est ce que le Carrefour a fait pour moi.

Le Club Flavie est situé au 310 De Gentilly Ouest, suite 2 à Longueuil. Pour en savoir plus sur le fonctionnement, les coûts d’adhésion ou pour effectuer ta première visite, c’est par ici que ça se passe : https://clubflavie.com/

Partager :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

écrivez-nous